Accueil » Qui peut être régisseur 

Qui peut être régisseur 

by lequipe
0 comment

La fonction publique rassemble tous les services qui sont destinés à la gestion de l’État et des besoins de la population. Elle comprend plusieurs départements et est confiée à des personnes qui s’engagent à en assurer la gestion. Les finances publiques font partie des départements les plus sensibles de la fonction publique. Au nombre des acteurs de leur gestion, il y a le régisseur. Découvrez ce qu’il faut savoir sur cette fonction et comment l’assurer.

Qu’est-ce qu’un régisseur de la fonction publique ?

Le régisseur est défini comme une personne chargée de l’administration des biens ou d’une propriété. Dans le cas de la fonction publique, il s’agit d’un agent qui s’occupe en partie de l’administration financière d’un établissement public. En d’autres termes, il est chargé de la gestion des dépenses et recettes pour les services de l’État.

Le statut du régisseur peut varier en fonction des besoins. En effet, selon les cas, il peut s’agir d’un fonctionnaire permanent ou d’un agent contractuel. De fait, il bénéficie d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. Il agit sous la responsabilité du comptable public à qui il doit rendre compte. 

Le régisseur exerce dans les différents établissements publics. Ce sont entre autres les services de gouvernance centralisée et décentralisée. Par exemple, il est possible de rencontrer un régisseur dans les collectivités et les services publics locaux.

Cliquez sur AMF-SAM pour plus d’infos.

Quelles sont les fonctions et missions du régisseur ?

La fonction principale du régisseur de la fonction publique est d’assurer la gestion des finances d’un établissement public. Il s’occupe alors d’effectuer les dépenses autorisées et de percevoir les recettes prévues. Tout cela est fait pour le compte du comptable public sous la tutelle de qui il est placé.

Pour illustrer, le régisseur est assimilable à un caissier. Il a le devoir de rendre compte de ses activités et sa responsabilité est engagée en cas d’irrégularités. Toutefois, contrairement au comptable, le régisseur joue un rôle d’exécution. Il n’a donc pas le pouvoir d’autoriser ou de refuser les opérations à sa charge.

Il a aussi un rôle de mémoire puisqu’il est tenu de conserver tous les documents pour assurer la traçabilité de son activité. L’une de ses obligations est de reverser directement les recettes à la Trésorerie de l’office. Pour assurer ses fonctions, il doit alors avoir une certaine maîtrise des règles de comptabilité et de gestion publique.

Qui peut devenir régisseur de la fonction publique ?

Comme indiqué plus haut, le régisseur peut être un fonctionnaire ou un agent contractuel de droit privé ou public. De fait, il est possible de devenir régisseur en passant le concours dédié à cet effet. Un autre moyen d’assurer cette fonction est d’y être assigné en qualité de fonctionnaire ou sous un contrat. Il n’y a donc pas de parcours particulier.

De fait, tout agent de la fonction publique peut accéder au poste de régisseur. Il faut cependant remplir les conditions telles que la majorité et la nationalité française. Une autre condition est d’avoir des notions en comptabilité et surtout en finances publiques. Elles vous serviront à remplir efficacement vos fonctions.

Toutefois, il n’est possible de devenir régisseur de la fonction publique qu’après nomination par une autorité compétente. Il faudra alors un arrêté de nomination signé par le maire ou encore le responsable de l’établissement public. À cela s’ajoute un acte de constitution de cautionnement personnel qui engage sa responsabilité au cours de la gestion.

You may also like

Leave a Comment